ALERTE MÉDIA

Paris, 23 juillet 2018

Cette année, le 1er août 2018, l’humanité aura consommé l’ensemble des ressources naturelles, c’est-à-dire les ressources que la planète est capable de renouveler en un an. L’occasion de faire le point sur les différentes actions mises en place par Just Eat pour réduire au maximum son impact environnemental.

Les efforts de Just Eat pour réduire l’impact du plastique sur l’environnement s’inscrivent dans une démarche du Groupe plus globale. Au Royaume-Uni, Just Eat a développé des partenariats avec la Sustainable Restaurant Association et la British Take Away Campaign, et travaille avec la Food Packaging Association, l’organisme industriel qui représente les fabricants et les distributeurs d’emballages alimentaires.

Des couverts en option

Pour ce qui est de la protection de l’environnement, Just Eat France est précurseur ! Depuis 2012, les couverts sont par défaut à 0 dans le panier. Il faut que les clients augmentent les quantités pour qu’ils soient ajoutés à leur panier. Lorsqu’ils choisissent d’ajouter des couverts à leur commande, un message apparaît afin de les sensibiliser : “Merci mais non merci. Je protège la planète et j’évite les couverts en plastique“.

Une initiative gagnante puisque depuis octobre 2016, 79 % des commandes sont livrées sans couvert. Une évolution d’environ 30 points depuis janvier 2011.

Une enquête auprès des consommateurs Just Eat révèle d’ailleurs que les trois quarts d’entre eux (74 %) qui se font livrer n’ont pas besoin de couverts en plastique, de pailles ou encore de sachets de sauce, et préfèrent que leur livraison n’en contienne pas. La moitié (49 %) déclare qu’ils seraient plus enclins à commander dans leur restaurant de proximité s’ils ne recevaient pas d’articles en plastique inutiles.

Inciter au recyclage

Moins et mieux consommer c’est une chose, mais il faut également recycler ses déchets ! Pour inciter ses clients à jeter leurs emballages une fois leur repas terminé, Just Eat a mis en place une pop-up qui apparaît sur le site et l’application au moment de la confirmation du paiement : “Après avoir savouré votre délicieux repas avec vos amis, n’oubliez pas d’aller jeter vos déchets dans les poubelles adaptées en partant. À la plage, dans un parc, la nature est belle, protégeons-la !”. Une manière de rappeler à tous que les sacs, boîtes et couverts ont plus leur place dans la poubelle que par terre !

Le recyclage est l’affaire de tous, et pas uniquement des clients. D’après un sondage mené auprès des restaurants partenaires de Just Eat, près des deux tiers d’entre eux utilisent déjà des emballages 100 % recyclables (boîtes à pizzas, cabas…) et 86 % d’entre eux seraient intéressés pour essayer les emballages durables. D’ici la fin de l’année, les restaurants Just Eat auront donc la possibilité d’acheter des emballages biodégradables : en pulpe de canne, mais aussi à base d’algues.

“Une grande partie des plastiques qui polluent nos océans sont des sous-produits de la consommation d’aliments et de boissons. En tant que leader du marché de la livraison de repas, nous espérons pouvoir utiliser notre influence pour inciter nos clients et restaurants partenaires à adopter un comportement plus respectueux de l’environnement”, commente Gilles Raison, directeur général de Just Eat France.

La livraison en scooter électrique

Afin de proposer un service réellement écologique tout au long du parcours client, Just Eat permet également à ses restaurants partenaires de livrer en scooter électrique depuis novembre 2017 : chaque restaurant peut tester ces scooters pendant 10 jours (sans engagement) avant de choisir d’en équiper ou non ses livreurs.

Depuis janvier 2018 leur nombre a été doublé, et on en attend une augmentation de plus de 100 % d’ici la fin de l’année. Ils circulent principalement en Île-de-France mais également à Bordeaux et Lyon.